Masque bandeau haut janv 2019

Le monument aux morts

Aux enfants d’Eperlecques morts pour la Patrie
Monument aux morts eperlecques

ACCEDEZ AU SITE

MEMOIRES DE PIERRE 

 

 

 

 

   SOURCE : Mémoires de Pierre en Pas-de-Calais

 

Voir la liste consolidée                                         

Plaque émaillée aux morts de la Grande Guerre
 (église Saint-Léger )                                         

 

Le Blockaus d'Eperlecques (source Wikipédia)

Blockhaus d'Éperlecques

Éperlecques Blockhaus face.jpg

Vue de l'angle sud ouest du blockhaus.

Présentation

Type

Bunker

Destination initiale

Lancement de fusées

Destination actuelle

Musée

Architecte

Organisation Todt

Construction

Mars 1943 - juillet 1944

Statut patrimonial

 Inscrit MH ()

 

 

 

Le blockhaus d'Éperlecques (également appelé « bunker de Watten ») est un bunker de la Seconde Guerre mondiale situé dans la forêt d'Éperlecques appartenant à la commune du même nom dans le département français du Pas-de-Calais. De nom de code Kraftwerk Nord West, il fut construit par l'Allemagne nazie de 1943 à 1944 pour servir de base de lancement aux missiles V2 visant Londres et le Sud de l'Angleterre.

Construit pour accueillir plus de 100 missiles à la fois et en lancer 36 par jour, le blockhaus aurait abrité une usine d'oxygène liquide et une gare protégée des bombes permettant d'approvisionner le site en fusées et en ravitaillement depuis les usines de production en Allemagne. Il fut construit par des travailleurs forcés issus des camps de concentration ou de travail ainsi que par des Français enrôlés de force.

Le blockhaus ne fut jamais achevé du fait des bombardements répétés des Britanniques et des Américains dans le cadre de l'opération Crossbow. Les attaques causèrent des dégâts importants et l'empêchèrent d'être utilisé dans son rôle initial ; une partie du bâtiment fut transformée en usine de production d'oxygène liquide. Le site fut capturé par les Alliés au début du mois de septembre 1944 même si son but réel ne fut découvert qu'après la fin de la guerre. Le blockhaus est inscrit à l'inventaire des monuments historiques depuis 19861. En 2014, le musée présente le site et le programme balistique allemand.

   >  Voir le site web : http://www.leblockhaus.com/fr/

La chapelle Notre Dame des neiges

ChapelleDescription

Positionnée près d’un carrefour, la chapelle Notre-Dame-des-Neiges à Eperlecques, est un élément structurant du hameau de Ganspette. Issue d’une fondation privée du XVIIIème siècle, elle fut maintes fois restaurée, avant d’être reconstruite en 1845.

L’édifice actuel remplace une chapelle fondée en 1715 par Jean Albert Dominique Caucheteur en exécution des dernières volontés de sa mère. Parmi les raisons de la fondation, il y a la nécessité pour les habitants des hameaux du Ganspette et de Bleue-Maison d’avoir un lieu de culte, leur évitant ainsi «de venir à la messe commencée» en rejoignant l’église du centre.Suite à un conflit entre les héritiers et la fabrique, elle devient secours de l’église d’Eperlecques par décret royal en 1847. En 1845, des travaux d’agrandissement sont nécessaires puisqu’«un tiers des habitants [est resté] dans la rue, exposé à l’intempérie des saisons» pendant l’office.

Cette campagne a profondément transformé l’aspect de la chapelle : son orientation est passée d’un axe nord-sud à un axe ouest est et un clocheton, modifié depuis lors, la surmonte.

Hormis la façade-écran et le pignon est, en brique jaune, l’édifice est bâti en rouge-barre, technique alternant rangs de craie et rangs de brique rouge. Flanquée par un chainage d’angle en craie, la vaste surface de la façade-écran en brique rouge est rythmée par deux pilastres en brique jaune soutenant un fronton triangulaire.

Parmi les campagnes de travaux, la plus notable est celle de 1925 qui voit le remaniement complet du clocheton et la pose d’un carrelage en carreaux de ciment.La valorisation de l’église s’effectuera dans le cadre du Pays d’art et d’histoire.

> Situer la Chapelle notre Dame des neiges : vue google maps

> Source : www.fondation-patrimoine.org

> Faire un don : www.fondation-patrimoine.org/les-projets/chapelle-nd-des-neiges-eperlecques

 

 

Intérieur de la Chapelle

Chapelle 2

Le cimetière des Anglais

Cimetier anglais

Plaques commémoratives des aviateurs tombés sur Eperlecques

Réalisation et implantation de 4 Plaques commémoratives en l'honneur des aviateurs tombés sur Eperlecques lors de la seconde guerre mondiale.

Contacts : Philippe Guilbert ou Béatrice Deweilde (03.21.93.11.93)

5b224d9aae6ea

Plan de localisation des plaques             (un clic pour zoomer)

5b2252f37d8ee

Récits des témoins présents lors des crashes des aviateurs             (un clic pour zoomer)

5b224f241fcc9

Inauguration des plaques commémoratives le 21 août 2016

5b22508ee3765

Plaque comméùorative en mémoire des soldats guerre d'Algérie et Tunisie à la gare Watten-Eperlecques

Plaque gare watten eperlecques 1